La sixième de Susie Morgenstern

la_sixieme

Alors qu’elle n’y croyait pas, Margot est admise en 6e. Elle est très contente de cet événement et prend cela très au sérieux. Elle compte s’investir au maximum dans son nouveau statut de collégienne.

Mon avis : Nous suivons l’année de 6e de Margot. Bien qu’étant maintenant un peu daté, ce roman est agréable à lire. On sourit de tendresse face à sa naïveté, ses espérances, sa détermination, ses révoltes, ses questionnements…

MORGENSTERN, Susie. La Sixième. L’école des loisirs, 1985. 142p.
ISBN-13: 978-2211035033

Prix : 5.60 €

Pour en savoir plus :

Le site de Susie Morgenstern

Publicités

La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose de Diane Ducret

IMG_20180526_144659_225.jpg
Résumé éditeur :
La loi de Murphy n’est rien comparée à la loi d’Enaid : tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera plus mal encore qu’on aurait humainement pu le prévoir. Après avoir été quittée à Gdansk par téléphone, Enaid se rend à l’évidence : les fées qui se sont penchées sur son berceau ont dû s’emmêler les pinceaux. Comment expliquer, sinon, la sensation qu’elle a depuis l’enfance qu’il lui a toujours manqué quelqu’un ? Il y a de quoi se poser des questions quand les parents adoptifs sont en fait les grands-parents, que la mère est danseuse de nuit, que le père change de religion comme de famille, que les bunkers de l’ETA servent d’école buissonnière. Et que l’accident d’un instant devient la fracture de toute une vie? On peut se laisser choir ou faire le saut de l’ange. Être boiteux ou devenir un flamant rose. Sur ses jambes fragiles, tenir en équilibre avec grâce par le pouvoir de l’esprit, un humour décapant et le courage de rester soi.

Mon avis :
Ce livre est une véritable surprise. Au vu de la couverture et de son titre à rallonge je m’attendais vraiment à un roman léger dans la mouvance feel good. Ce n’est pas du tout ça. Enfin si un peu, parce que ce roman fait vraiment du bien, mais pas comme on l’imagine lorsque l’on parle de feel good. Ce roman est à la fois drôle et profond. C’est une véritable ode à l’anti-apitoiement. Il dresse le portrait d’une femme inspirante, de celles qui sont si fortes qu’elles vous rendent vous-même un peu plus forte.
Commencer ce livre, c’est prendre le risque de vouloir le rejoindre dès que possible, de se retenir de ne pas l’emporter partout avec soi « au cas où j’aurai un petit peu de temps aujourd’hui pour l’avancer ».
Pourtant ce n’était pas gagné. Lorsque je l’ai commencé j’étais au début d’une panne de lecture. Je ne lisais qu’une page ou deux par jour sans grande envie… Mais petit à petit, le style m’a happé. L’écriture de Diane Ducret m’a rappelée celle de Delphine de Vigan, une de mes auteures préférées, et les pages se sont alors tournées les unes après les autres, jusqu’au tant regretté point final.
C’était pour moi le premier livre de Diane Ducret, mais je me promets de lire les autres au plus vite.
Ducret, Diane. La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose. Flammarion, 2018. 288 p.
ISBN-13: 978-2081421691
Prix : 19.90 €
Pour en savoir plus :

L’interview de Diane Ducret (21,25 min)

Diane Ducret sur France Inter le 08 mars 2018 dans l’émission de Daniel Morin Vous les Femmes

https://www.franceinter.fr/embed/player/aod/0b8286de-db4f-4bb2-868b-78c2885e1a8a

Et qu’en pensent les bloggeuses

L’avis de Folavril

L’avis de Du calme Lucette

L’avis de livres à lire

L’avis de Lectrice discrète

Des ados parfaits d’Yves Grevet

Couv-335.indd

Paru dans Je Bouquine n°335 01/2012

Dans les années 2050, sept adolescents d’une classe sont ciblés par un message anonyme : « dehors les usurpateurs ». Ces sept adolescents ne sont pas comme les autres. Ils sont trop sages, trop obéissants, trop parfaits ! Jusqu’au jour où ils commencent à s’interroger sur leur sort. Pourquoi ne ressent-ils rien ? Pourquoi ne se souviennent-ils de rien ? Que leur cache-t-on ?

Mon avis : Cette nouvelle d’Yves Grevet interroge la condition humaine et les relations. Peut-on tout effacer pour repartir à zéro ? On reproche souvent aux adolescent leur comportement, mais des ados parfaits sont bien plus inquiétants ! Cette nouvelle aborde la questions des relations parents/ado, l’autorité, l’autoritarisme… comment se construit-on les uns par rapport aux autres ?

Rouge Tagada de Charlotte Boursquet et Stéphanie Rubini

41vwnbtzwql-_sx354_bo1204203200_

A la rentrée, Alex fait la connaissance d’une nouvelle élève : Layla. Très vite elles vont se rapprocher et devenir les meilleures amies du monde. Mais Layla rencontre un garçon et tombe amoureuse de lui. Les deux filles vont alors s’éloigner l’une de l’autre. Déçue Alex déprime. Jusqu’au jour où Layla lui propose de passer l’après-midi ensemble. Elle souhaite s’entrainer à embrasser… Mais alors que ce jeu est anodin pour Layla, les sentiments d’Alex se bousculent.

Mon avis : La question de l’homosexualité est ici présente et traitée avec beaucoup de délicatesse et de pudeur. On ne sait pas vraiment si Alex est vraiment amoureuse de Layla ou si elle est séduite par son charisme et leur complicité. La complexité et la fragilité de l’adolescence sont très bien mises en avant et sont portées par des dessins à la fois tendre et un peu naïf, ce qui rend cette BD très touchante.

La couverture girly attire beaucoup les élèves auprès de qui cette BD rencontre un franc succès.

Pour en savoir plus :

Le blog de Charlotte Bousquet
Le book de Stephanie Rubini

L’avis de Des livres, des livres
Les avis d’A l’ombre d’un grand arbre

BOUSQUET, Charlotte, RUBINI, Stéphanie. Rouge Tagada. Gulf Stream, 2013. 56 p. (Les graphiques)
ISBN: 978-2354881849

Prix : 15 €

 

Navratil d’Olivier Douzou et Charlotte Mollet {Challenge Album}

navratil

Le témoignage d’un rescapé du Titanic.

Mon avis : Cet album raconte de l’intérieur avec sobriété le naufrage du titanic. Peu de phrases, juste l’essentiel. Les illustrations assez difficiles d’accès, à la fois dures et chargées, portent en elles une certaine violence et traduisent le tourment avec lequel le personnage a du vivre toute sa vie durant.

Dur et brutal cet album s’adresse au plus grand.

Douzou, Olivier et Mollet, Charlotte. Navratil. Le Rouergue, 1996.
ISBN : 2-84156-038-4

Prix 6.80 €

logoalbums2017p

Challenge Je lis aussi des albums #19/20

Retrouvez toutes mes chroniques du challenge albums 2017 ici

Le petit curieux d’Edouard Manceau {Challenge Album}

img-20171220-wa0007.jpg

Un jour, un petit curieux a pris ce livre entre ses mains. Il a regardé par ce trou et il a vu tout un tas de choses. Et toi, que vois-tu ?

Mon avis : J’ai beaucoup aimé le concept de cet album qui invite à observer ce qui nous entoure au travers d’une petite fenêtre ouverte dans le livre. Qu’y a-t-il en haut en bas ? d’immobile ? En mouvement ?

Le graphisme est épuré et il y a peu de texte. A chaque lecture l’enfant en véritable acteur pourra y voir des choses différentes en fonction d’où il se trouve. Un principe tout simple mais qui s’avère très efficace.

img-20171220-wa0008.jpg

img-20171220-wa0006.jpg

Dès 2 ans

Manceau, Edouard. Le petit curieux. Milan, 2014. 28 p.
ISBN : 978-2745966261

Prix: 16,50 €

logoalbums2017p

Challenge Je lis aussi des albums #18/20

Retrouvez toutes mes chroniques du challenge albums 2017 ici

Beau jour tout blanc de Rascal {Challenge Album}

Je poursuis dans les albums afin d’honorer mon challenge. Plus que 4 avant d’atteindre mon objectif ! Le problème n’étant pas de lire les albums mais bien de les chroniquer !

Aujourd’hui je vous donne mon avis sur un album qu’on nous a offert à la naissance de ma fille. J’étais complétement passé à coté à ce moment là mais je le redécouvre maintenant un peu grâce au challenge.

beau-jour-tout-blanc

Beau Jour Tout Blanc est un long poème accompagné d’illustrations douces et fragiles pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux-nés. Il faut prendre le temps de le regarder et de l’apprécier.

Cet album est une véritable ode à l’amour. Les joies et les petits plaisirs de découvrir la vie sont égrainés dans ce monochrome fragile et touchant. D’autant plus touchant quand on sait que les illustrations ont été réalisées par des pères qui ne pourront jamais partager ces premiers instants avec leurs enfants, car ces hommes sont détenus à la maison d’arrêt de Pau.

20171212_111425

Un livre à offrir aux nouveaux parents.

Rascal. Beau jour tout blanc. La maison est en carton, 2014. 30 p.
ISBN 978-2919650293

Prix : 13 €

Sur le même thème :

410gknppryl-_sx195_

 

Pour en savoir plus :

Le site de l’éditeur

Une interview de Jean-Louis Buecher concernant ses ateliers à la maison d’arrêt.

L’avis de Lisa Bienvenu sur son blog Plumes de Brigands

La présentation et la lecture de Marie-Françoise sur You tube

 

logoalbums2017p

Challenge Je lis aussi des albums #17/20

Retrouvez toutes mes chroniques du challenge albums 2017 ici